Créé le 19/09/2017

Publié le 30/09/2022

J’avais pris du LSD dans mon Airbnb, chez Daniele.

Tout se passait bien : soleil, mec sympa, salon chillax.

On discute, on fait nos vies, je dessine et m’étire.

Élément perturbateur

Le Airbnb est partagé avec plusieurs autres personnes, non présentes au début de l’expérience.

Deux heures à peu près après la prise, un des autres hôtes rentre et va dans la chambre.

Cela crée un malaise chez Daniele, dont il ne sortira pas : il a l’impression d’être dans une prison dorée.

Il appelle sa copine, qui vient le soutenir.

De mon côté, je pars en quête d’espace …

Naïveté dans cette grosse ville de Turin.

Une errance contemporaine

Luttant contre cette hyper-sensibilité psychédélique, que certains appellent à tort paranoïa, je cherche un parc, ou au moins un lieu à la densité plus faible.

Sans déconner, je tourne bien une heure en pensant à plein de choses.

Le malaise du bruit, des odeurs, des gens me fait prendre conscience que je suis un singe dans un environnement bizarre.

Je suis un grand singe dans une grande ville.