Créé le 11/12/2022

Publié le 13/12/2022

Prenons un système.

Nous reparlerons des systèmes en détails (car c’est très important) dans une autre “pensée”, mais en attendant, je vous invite à regarder ma vieille vidéo donnée en fin de page.

Donc, prenons un système

Un système est un ensemble de sous-systèmes qui peuvent être considérés comme formant un tout.

💥
Tous les systèmes sont composés et composants d’autres systèmes.

Un système reçoit et distribue un ensemble de flux (matériels, énergétiques, conceptuels …).

Ce sont les intrants (entrant) et les extrants (sortant).

Et ce sont ces intrants et extrants qui peuvent générer la pollution et les déchets.

Pollution = extrants qui deviennent pas intrants

Concentrons-nous sur notre système, disons un humain.

Un humain, donc, consomme divers intrants et produit divers extrants.

Pour l’intrant nourriture (associés à d’autres), par exemple, divers extrants tels que de la chaleur, de l’énergie mécanique, des selles, etc. sont générés.

♻️
Dans un système équilibré, la somme des extrants des sous-systèmes est assimilée comme intrants par tous ces divers sous-systèmes entre eux.

Sinon, les extrants peuvent s’accumuler et devenir une nuisance pour d’autres systèmes et/ou le système même : c’est la pollution.

Pour l’extrant dioxyde de carbone (du système humanité), l’ensemble des autres systèmes (arbres, océans, etc.) qui appartiennent au super-système qui les contient tous (la Terre), ne parvient pas à en assimiler autant qu’en est généré …

En résulte en des retombées négatives pour la plupart de ses composants → pollution.

Qu’est-ce qu’un déchet ?

Un déchet est globalement un extrant, à qui on attribue souvent une connotation négative, de par la virulence de ses impacts négatifs.

Les déchets doivent ainsi être éliminés pour être : au mieux assimilés ailleurs, au pire juste être accumulées plus loin.

Concrètement, la pollution c’est le seuil critique où l’accumulation de déchet dans un système provoque une nuisance pour les sous-systèmes qui le compose.

Conclusion

La pensée motif, c’est vraiment intéressant.

Les propos tenus plus haut peuvent vraiment s’appliquer à TOUS les êtres et objets que nous observons chaque jour.

Bien tenir compte de ses limites aussi.

Donc, je réitère mon invitation à consulter ma vidéo sur les systèmes, appliquée à la permaculture.

À bientôt.