Créé le 11/12/2022

Ici, en 2021, nous jouons avec Neveucl à une version du jeu sans règles faite de matériaux locaux, bio-sourcés, écologiques, naturels etc. même si pour cela nous avons dû déchirer trois feuilles à un arbre (ce n’est pas obligatoire).

Qu’est-ce que le jeu sans règles ?

Le jeu sans règles commence effectivement sans règles.

Ensuite, ce sont les jetons, les symboles et surtout les joueurs qui créent les règles du jeu.

Les jetons (pions, carte, éléments de plateau etc.) sont issus de l’environnement.

Les symboles sont issus du modèle mental des joueurs.

Les joueurs sont issus de la matrice de leur génitrice, mais c’est une autre histoire.

Tout l’intérêt du jeu, réside dans cet espace vide sur lequel les règles sont construites, permettant une composabilité, une rejouabilité et donc un fun infini !

Pourquoi le jeu sans règles ?

Dans un jeu de société, ou autre, découvrir le livret de règles et les assimiler est généralement assez pénible.

De toutes façons, qu’allons-nous faire ?

🧠
Manipuler des symboles et des valeurs.

Partant de ce constat : pourquoi se faire nécessairement chier avec les symboles des créateurs du jeu, ainsi qu’avec leurs règles de conversion de ressources ?

… Puisque dans tous les cas, on va compter des trucs et déclencher des machins.

Blague à part, inconvénient et forces du jeu sans règles

Le gros inconvénient du jeu sans règles est qu’il nécessite de l’imagination.

Et je sais que c’est pas donné à tout le monde.

Maintenant, passons en revue, toutes les forces, tous les intérêts de ce jeu :

  • Le matériel, si besoin, peut être trouvé sur place. Même si on peut se faire un stock de composants, l’environnement fournit les jetons, donc les règles.
  • Les règles créées devraient normalement convenir à tous les joueurs, parce qu’a priori elles sont déterminées par l’ensemble à mesure que le jeu avance.
  • D’ailleurs, les règles évoluent pendant la partie, selon les jetons, la place, le temps et aussi le feedback des joueurs par rapport aux règles existantes. Fun et surprise garanties !
  • On peut jouer à distance aussi bien qu’en présentiel, et avec un nombre de joueurs sans limite.
  • Si vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord sur les règles avec vos amis/partenaires de jeu, c’est peut-être que vous n’êtes pas si compatibles que ça et que vous pourriez gagner à prendre de la distance l’un par rapport à l’autre (par rapport à l’activité de jeu en tout cas). Édifiant !
  • Toujours dans l’optique du jeu comme medium de relations humaines, s’il y a des mauvais perdants, vous pouvez créer une règle qui stipule qu’on ne peut que gagner ce jeu.
  • Le jeu s’adapte aux joueurs, à leur humeur du moment et surtout au contexte dans lequel ils jouent.

Exemples de jetons du jeu sans règles

Les jetons peuvent être matériels ou non.

Cette liste est extrêmement pas exhaustive :

  • Morceaux de bois,
  • Cailloux,
  • Cartes “basiques” (ex: jeu de 54 cartes) ou symboliques (ex: tarot, Dixit …),
  • Pages d’un livre,
  • Hexagrammes du Yi King,
  • Feu,
  • Nuages,
  • Mots,
  • Souvenirs (communs ?) …

Jouer au jeu sans règles

Le jeu sans règles commence et se poursuit indistinctement par l’ajout de jetons ou de règles.

Même s’il est souvent plus simple pour notre esprit de construire des comportements conceptuels depuis un objet (jeton) que dans l’autre sens.

Dès qu’on le peut, on commence le déroulement du jeu.

Et, quand on veut, on ajoute jetons ou règles.

🔄
Cette phase itérative peut se répéter jusqu’à la fin du jeu, ou jusqu’à trouver un point d’équilibre où le jeu n’a pas besoin de nouveau contenu pour être joué et apprécié.

On détermine ainsi un élément de jeu après l’autre, jusqu’à se fixer des conditions de fin de jeu, si l’on souhaite pouvoir mettre un terme à une partie (pas obligatoire).

Narration

Le jeu sans règles peut être un support à la narration.

Une histoire peut être ajoutée par dessus les aspects mécaniques et matériels, d’autant que cela peut favoriser la dérivation de nouvelles règles et l’acquisition de concepts (fluidifiant ainsi le déroulement du jeu).

Spontanément, qu’on le veuille ou non, la narration prend place avec le sens qu’on donne aux jetons, les règles de conversion et les interactions qui se créent par les joueurs ou le hasard.

Exemples de sens associés à un jeton

Prenons pour exemple donc un (sacré) bout de bois.

Celui-ci peut représenter (encore une fois de façon extrêmement non-exhaustive) :

  • Une unité de valeur,
  • Un outil, un équipement, une arme,
  • Un élément de plateau,
  • Un personnage, le joueur …

Neveucl propose deux nouveaux jeux

Rendons un hommage non-posthume à ce génie créateur, pour les deux jeux qu’il propose de créer :

  • Le jeu de cartes sans cartes,
  • Le jeu de plateau sans plateau.

Fin

Merci de votre lecture et bons jeux.

PS : j’espère pouvoir capturer une ou plusieurs sessions de jeu sans règles bientôt.