Créé le 05/01/2023

Publié le 05/01/2023

Ici, nous parlons des mots de la traduction, pas de l’objet du livre.

Extrait de Le Shobogenzo de maître Dogen de Yoko Orimo :

Le terme henzan, que nous avons traduit par les “pérégrinations”, désigne au sens habituel le mouvement des moines itinérants […] qui voyagent un peu partout dans le pays à la recherche de la Loi et des amis de bien (les maîtres).

Cette petite parenthèse anodine porte un sens lourd, qui ne colle pas forcément à ma propre philosophie.

Les maîtres c’est tout le monde

Dans le sens courant, la relation maître implique un disciple, son “inférieur” à quelque niveau que ce soit.

😶
Mais les maîtres sont partout, tout le temps, dans toutes choses.

On peut apprendre de plus jeune et inexpérimenté que soit, on peut apprendre d’un caillou, puis cesser de croire apprendre …

Je renvoie vers cette vieille vidéo :