Finir quelque chose, c'est difficile

publié par imrok* le 08/03/2021 pensées highbs-bok youtube

La principale difficulté étant, bien entendu, de dire quand la chose à finir est finie.

En fait, qu'on parle de ménage, d'art, de n'importe quelle tâche laborieuse, et même de vivre, c'est très très dur de dire quand c'est le bon moment ou non pour arrêter.

On est toujours tenté de rajouter quelque chose.
On voit toujours quelque chose à améliorer …
Et parfois durant ce processus, on casse un truc et voilà que le moment de finir s'éloigne encore un peu plus.

Je regarde l'HIGHBS-BOK. Je le lis, le relis. Je change une illustration, une tournure de phrase …

Le problème c'est que je vis.
Et comme je vis, j'apprends.
Et comme j'apprends, je veux répercuter ces changements qui s'opèrent en moi, dans mon univers intérieur, vers l'intérieur.

Notamment ce livre.

C'est particulièrement dur pour moi, car j'ai beaucoup de structuration en attente à l'interieur.
D'ordre non exprimé, mais qui n'attend que de l'être.
Après le chaos.

J'ai commencé par ne pas exprimer, de peur d'être jugé.

Ensuite, j'ai osé. Sans trop y croire, j'ai osé.
Mais comme je n'y croyais pas trop, je n'arrivais pas à passer le temps nécessaire pour … finir.

Et maintenant, depuis ces quelques années où j'ai commencé à oser (tout en étant conscient que je pourrais faire beaucoup, beaucoup mieux), je cherche à pousser de plus en plus loin le raffinement.

Pas le luxe, ou les manières.
Juste l'aboutissement du travail.

Ce processus se déploie par exemple doucement sur ma chaîne YouTube.

J'ai commencé car je sentais que pour trouver des gens avec qui échanger sur les sujets qui m'intéressent, j'allais devoir me rendre visible, trouvable.
Aujourd'hui j'ai bien compris que pour toucher des gens et gagner d'eux le don inestimable d'un commentaire, les vidéos doivent gagner en qualité.

À l'école, on nous apprend à commencer par un brouillon puis de rédiger ensuite le produit final.
Mais la vie, c'est le passage permanent du brouillon au produit fini.
"Sur les épaules des géants" !
On construit sur nos expériences, notre vécu, vers un mieux …
Vers un plus complet.

En fait, si c'est si dur de finir, c'est simplement que rien n'est définitif.

Retour ARTICLES / HUB (accueil)